L'oignon vous veut du bien

L'oignon s'invite fréquemment en cuisne, grâce à sa saveur caractéristique qui agrémente à merveille toutes les recettes. Son odeur et sa saveur si spécifiques proviennent des substances soufrées qui le composent (50mg/100 g). Il contient quantité de vitamines et minéraux essentiels.


Un concentré de nutriments

Au cours de sa première annèe en terre, le bulbe de l'oignon se développe à partir de la base des feuilles charnues. Les dernières forment la fine couche qui le recouvre, la tunique externe.

Quand la plante cesse de produire les feuilles, le bulbe se met à grossier. C'est la bulbaison.

Faible en calories (34 kcal en moyenne), ce légume se compose essentiellement :

de glucides – qui lui permettent de caraméliser à la cuisson.

d’eau. Les oignons nouveaux en contiennent ainsi de 90 à 93 %, et les secs, malgré leur dénomination, de 86 à 89 %.

À noter que le bulbe vous apporte des fibres (1,42 g/100 g) et des antioxydants. Pour profiter à plein de leurs bienfaits, il est préférable de consommer l’oignon cru. Pensez à le râper finement sur les salades composées, les légumes cuits, les pâtes, les viandes et volailles ou encore les poissons.

Atout minceur

Une portion de 30 g d’oignon, c’est seulement 10 kcal ! N’hésitez pas à l’ajouter à toutes vos préparations salées pour les parfumer et bénéficier de tous ses bienfaits nutritionnels !

Concentré en vitamines A et B, l’oignon présente également une teneur remarquable en vitamine C (« oignon botte » 25 mg/100 g, oignon de garde 6 mg/100 g). Idéal pour garder la forme tout au long de l’année !

L’oignon regorge de minéraux :

  • potassium (170 mg/100 g)
  • phosphore (35 mg/100 g)
  • calcium (25 mg/100 g)

On y trouve également des oligo-éléments peu fréquents dans notre alimentation, à l’instar du sélénium, du manganèse, du cobalt, du fluor et du molybdène.


Analyse nutritionnelle

oignon nutrition

Source : CIQUAL 2013

Retour en haut de page