De l'oignonière à l'oignon

La culture de l’oignon réclame toute l’attention et tout le savoir-faire des producteurs. Découvrez toutes les étapes de la production de ce légume, du semis jusqu’aux étals.


Chez le producteur

En mars ou en avril, selon les régions, les semis sont déposés en surface dans une terre fine et légèrement humide.

Le sol doit être bien drainé et la quantité de précipitations contrôlée, car l’oignon est très sensible au manque d’eau au stade du début de bulbaison.

oignon production

Il requiert un arrosage parfaitement dosé ; trop intensif, il risque de faire pourrir les bulbes. L’ensoleillement lui assure une pousse régulière.

Le désherbage est effectué à la levée de la culture, entre avril et mai.

Les feuilles qui se ramollissent et se couchent sont signes que le bulbe est arrivé à maturité. On appelle cette phase la tombaison. La récolte peut alors débuter, mécaniquement ou à la main (pour l’oignon doux des Cévennes, par exemple). Si l’oignon de garde se récolte entre juillet et  octobre, les « oignons botte » seront cueillis avant maturation, quand le bulbe est encore petit.

« Les producteurs font très attention aux apports d’eau sur les cultures d’oignons et réalisent régulièrement des mesures. Trop arrosés, ils pourrissent, pas assez, ils se dessèchent. » Un conditionneur de la SIPMM Oignon

La récolte se déroule en trois phases :

le broyage au cours duquel les feuilles sont tondues,

deux jours plus tard, la souleveuse ou l’arracheuse vient recueillir les bulbes  en terre. Ils sont ensuite regroupés en rangs et sèchent au soleil durant une semaine à quinze jours.

Enfin, la chargeuse transporte les oignons sur leur lieu de stockage.

Avant d’être stockés, les oignons sont triés. Terre, cailloux et bulbes de mauvaise qualité sont jetés.

Ils sont ensuite équeutés et stockés en vrac ou en caisses de bois, avant de passer au séchage final. Selon les producteurs et en fonction du climat, les oignons sont séchés soit au soleil, soit au brûleur à gaz à une température entre 20 et 30°C, soit par ventilation naturelle.

Une fois les oignons séchés, ils passent par la dernière phase de descente en température. Ils sont alors entreposés à basse température pour optimiser leur conservation. Les oignons récoltés en septembre et vendus jusqu’au mois de juin sont stockés à 0 °C dans des cellules frigorifiques.

Les parcelles, destinées à produire des semences, restent en terre jusqu’à l’été suivant.

« La culture de l’oignon est relativement simple. Elle demande néanmoins une attention particulière et des soins adaptés pour garantir le goût, la qualité et la bonne conservation du produit. » Un conditionneur de la SIPMM Oignon

Retour en haut de page